ACCUEILForumsUBISOFTRevue de presse12/10 :Revue de presse : Assassin's Creed Unity ne fait pas l'unanimité

Vous lisez 5 fils de discussion
  • Auteur
    Billets
    • #5862
      st.thoma
      Participant

      je les trouvent un peu dur , je viens de regarder plein de vidéos en GP sur ps4 et one ,,, et c’est normal pour un AC ,,, je trouve ….

      Revue de presse : Assassin’s Creed Unity ne fait pas l’unanimité

      Le début de l’agonie, c’est la faute à Ubi… 18

      Assassin’s Creed Unity sera disponible dès demain, il était donc temps pour nos confrères du monde entier de rendre leur verdict sur le dernier bébé d’Ubisoft. Manque de chance pour l’éditeur français, les résultats sont certainement très en deçà de ses espérances, certains de nos confrères n’ayant pas hésité à faire tomber leur note sous la barre des 7/10.

      Assassin’s Creed Unity était attendu au tournant par les fans de la franchise. Il s’agit en effet du premier volet de la saga à n’être conçu que pour les plateformes de dernière génération, et l’on s’attendait donc à voir des graphismes de premier ordre en plus de quelques nouveautés intéressantes sur le plan du gameplay. Manque de chance pour Ubisoft, ce nouvel opus est encore assez loin de faire un sans-faute, si bien que certains de nos confrères n’ont pas hésité à sanctionner le titre avec des notes peu flatteuses, même si d’autres semblent avoir tout simplement adoré le titre. Voyons donc ce qui fait débat.

      Des graphismes, parfois superbes, parfois affreux

      Ce qui devait être l’un des atouts majeurs de ce nouvel opus sera finalement peut-être son talon d’Achille. Si globalement Assassin’s Creed Unity fait bonne impression, il ne faut pas trop s’attarder sur les détails. Nos confrères de Gamekult rapportent par exemple des soucis avec quelques textures grossières, ou encore un effet de flou très présent, qui ne parvient pourtant pas à soulager assez la console pour maintenir 30 images par seconde en continu. Pire encore, certaines textures et PNJ ont tendance à apparaître par à-coups. Nos confrères résument tout cela en une seule formule : « tout cela est porté par une réalisation bien oscillante, capable de passer du sublime au crasseux en un mouvement de caméra ». Le ton est donné.

      Ajoutez à cela quelques bugs, parfois carrément risibles, relevés par certains adeptes de NeoGAF. Comme vous pouvez le constater avec les images ci-dessous, il peut arriver que les textures des visages des personnages ne se chargent pas, ce qui donne des résultats plutôt drôles. On se demandera tout de même comment de tels bugs ont pu rester dans la version commerciale d’un tel titre.

      Assassin’s Creed Unity bug
      L’absence de nuque donne à cet aristocrate un petit côté Rayman – Crédits : NeoGAF
      Il est à noter que nos confrères ont tous réalisé leur test sur des versions pour PS4 ou Xbox One du jeu, et qu’il convient donc d’attendre quelques essais sérieux sur la version Windows afin de juger de la qualité du portage. Les précédents volets de la série ayant connu de sérieux soucis d’optimisation, il est prudent de patienter encore un peu.

      Des tonnes de contenu et un gameplay qui reste sympathique

      Heureusement, tout n’est pas à jeter dans ce nouvel opus d’Assassin’s Creed. Si on peut lui reprocher ses imperfections techniques, et ses temps de chargement à rallonge, quand on s’intéresse au fond plutôt qu’à la forme, il y a de très bonnes choses à retenir d’Unity.

      À commencer par son mode infiltration, qui redonne un petit vent frais du côté du gameplay. Un appui sur le stick gauche fera qu’Arno avancera discrètement vers ses cibles avant d’en venir à bout tout aussi silencieusement. Un ajout plutôt bienvenu au regard de la nouvelle intelligence artificielle qui anime les ennemis, plus agressive que la précédente.

      Comme dans Assassin’s Creed II, l’équipement de votre assassin aura une influence sur ses capacités. Ce petit côté RPG qui manquait cruellement aux deux épisodes fait donc son retour avec ce nouvel opus. Par contre, cela rend le jeu un poil plus dirigiste, puisqu’il faudra disposer d’un équipement suffisamment performant avant de lancer certaines missions.

      Enfin, Assassin’s Creed : Unity propose énormément de contenus, si bien que si l’on apprécie la série il sera difficile de ranger le disque avant d’avoir passé plusieurs dizaines d’heures dessus. En solo, les missions annexes sont très nombreuses, et l’exploration de Paris vous occupera pendant un très long moment. Ajoutez à cela un mode multijoueur en coopération plutôt bien ficelé avec 18 missions, dont sept centrées sur l’infiltration. Là encore, ce sont de nombreuses heures de jeu qui vous attendent.

      Sur le fond, ce nouvel opus est donc une réussite, même si de nombreux défauts d’ordre technique viennent ternir le tableau. Certains bugs pourront certainement être corrigés par le biais de quelques mises à jour, mais d’autres soucis ne pourront probablement pas l’être, notamment au niveau du taux de rafraichissement des images, qui chute assez sèchement dans certaines missions. À défaut d’être parfait, Assassin’s Creed Unity reste quand même du bon côté de la moyenne, comme vous le montreront ces quelques tests de nos confrères. Sachez enfin que le titre sera disponible dès demain, sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.

      En français :

      Gamekult (C’est 7 !)
      Jeuxvideo.com (17/20)
      En anglais :

      CVG (8/10)
      Destructoid (7/10)
      Eurogamer (7/10)
      GameInformer (8/10)
      GamesRadar (4/5)
      GameSpot (7/10)
      IGN (7.8/10)
      Joystiq (2.5/5)
      Kotaku (No)
      Polygon (6.5/10)
      US Gamer (3.5/5)
      VentureBeat (91/100)
      Publiée le 12/11/2014 à 11:10

    • #5863
      st.thoma
      Participant

      un patch de 900 MO

      Assassin’s Creed Unity est sorti aux USA et si vous avez du attendre jusqu’à aujourd’hui pour lire les tests c’est parce qu’il y avait un embargo. Ce point commence fortement à agacer les joueurs et les journalistes et Kotaku a par exemple décidé de refuser les versions presse s’ils doivent attendre la sortie du jeu pour publier le test.

      Cette clause est en effet généralement mauvais signe pour le jeu en question et Assassin’s Creed Unity n’a pas échappé à la règle. Selon les tests, la partie technique est un peu à la ramasse avec des villains bugs et un framerate en dents de scie. Un gros patch de 900 Mo est déja sorti et gageons qu’il y en aura d’autres. La version PC est pour l’instant un désastre avec des perfs dégueulasses même pour les joueurs qui ont la config recommandée. Le jeu se fait massacrer sur Steam.

      L’ami Conan O’Brien trouve le jeu magnifique et s’amuse beaucoup à tuer des gens tout en se moquant des français ce qui est parfait pour un 11 Novembre. J’aime bien ses tests car il pointe souvent du doigt les choses totalement absurdes des jeux. Les tests des grands journalistes s’accordent pour dire que le jeu est effectivement sublime mais qu’Ubisoft Montreal a oublié de bosser sur le fond. Le gameplay n’a pas beaucoup évolué à part la partie infiltration, les missions ne sont pas passionnantes et l’histoire semble un peu en retrait.

      La presse française semble pour une fois plus clémente que la presse américaine mais elle ne mentionne pas un point important : la présence de micro-transactions sous forme de cheat codes payants. Les différentes améliorations du héros qu’elles soient cosmétiques ou réelles (armes et amures) peuvent être obtenues soit en les achetant avec la monnaie du jeu soit avec des Helix Credits qui s’achètent avec de l’argent réel. Attendez vous au même traitement pour The Crew.

    • #5864
      Jean
      Modérateur

      Plusieurs remarques :
      moins de 9% des utilisateurs Steam possèdent le GPU requis. (je suis en train de rédiger un long article à ce sujet) soit 9 à 10 millions d’utilisateurs.

      les microtransactions sont facultatives. Le joueur peut tout obtenir sans ouvrir sa bourse. Il peut en revanche l’acheter s’il souhaite aller plus vite. Ca ne nuit donc pas au Gameplay (ce n’est pas un jeu compétitif)

      Créateur du site en mode cordial 🙂

    • #5865
      st.thoma
      Participant

      merci jean !!

      et sur ps4 et one , la critique est moindre ,,,( je viens de regarder 4 GP en français ) et ça joue bien …

      Tu veux du next gen sur ordi , lâche 700 euro chez nvidia point a la ligne …

    • #5867
      Jean
      Modérateur

      Non, 320€ pour une GTX 970.

      C’est d’ailleurs la bonne nouvelle. Grâce aux gains de performance et de maîtrise de l’énergie, Nvidia propose une carte graphique qui consomme autant en pleine charge que ma carte graphique actuelle (150W / HD 6850) pour une puissance 4 fois plus élevés en pleine charge selon les jeux.

      Et cela va sacrément faciliter l’upgrade (nonanbstant un léger problème financier actuellement pour ma part).
      Je dois aussi vérifier les câbles d’alimentation libres sur mon micro (mais en puissance électrique c’est validé )).

      Créateur du site en mode cordial 🙂

    • #5868
      st.thoma
      Participant

      Tu penses a changer ?

      tu penses que je serais a la ramasse avec ma config ?

      i7 3.4GHZ
      GTX 680 MX 2048MO

Vous lisez 5 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Aller à la barre d’outils